Personnaliser GRUB


Ce court article ne se veut pas une vraie documentation sur GRUB mais plutôt une série de conseils pour déspartiatiser son GRUB, par exemple sur une Debian Sarge ou instable ou une Slackware. Je ne donne pas de conseil pour l'installer ni le récupérer en cas de problème.

Supprimer le compte à rebours

Dans le fichier de configuration de GRUB (/etc/grub.conf, /etc/grub/grub.conf ou /boot/grub/menu.lst, selon le système concerné) il suffit de commenter par # la ligne contenant :

timeout=

Choisir le système à démarrer par défaut

Il est indiqué quelque part dans le fichier par default 0 , qu'il faudra peut-être changer en default 1 selon que l'on veut démarrer le premier ou le deuxième système indiqué dans la suite du fichier (les premier, deuxième, troisième, etc... seront numérotés respectivement 0, 1, 2, etc...).

Autre possibilité, laisser indiqué default 0 mais changer l'ordre des rubriques consacrées à chacun des systèmes dans la suite du fichier.

Où placer les options au noyau ?

Pour un système Linux, dans la rubrique voulue évidemment, à la ligne kernel. Par exemples, rajouter vga=791 pour régler la résolution de la console à 1024x768 en 16 000 couleurs.

Installer un écran de boot

L'image doit être de dimensions 640x480, indexé sur 14 couleurs au format XPM puis compressée par Gzip. Il commence à en circuler un certain nombre sur Internet, directement au format .xpm.gz.

Reste à indiquer :

splashimage=(hd0,2)/chemin/complet/vers/image.xpm.gz

ceci dans le cas où l'image est présente sur le premier disque dur IDE (numéroté hd0), dans la troisième partition (numérotée 2).

Autres exemples :

Changer les couleurs des caractères

Une ligne du genre color red/black white/red indique quelles couleurs utiliser uniquement en mode texte, quand on ne spécifie pas d'image de boot.

En présence d'une image de boot, il faut indiquer :

foreground=fefefe
background=000000

Ici, les caractères sont blancs (couleur d'avant-plan) et leur «ombre» (couleur d'arrière-plan) est noire.

Bien sûr, vous pouvez choisir les couleurs ; vous trouverez facilement les valeurs en héxadécimal, grâce aux outils Pipette ou Changer la couleur de GIMP. Les couleurs doivent être données sans les préfixes qui signalent parfois l'hexadécimal, 0x ou #.

Attention : avant de tenter de l'ouvrir avec GIMP, copiez-la en lieu sûr dans votre dossier et décompressez-la avec Gzip : gunzip image.xpm.gz